BOOKS

REFLEX 2016
Christian Reder

PERPLEX 2014
Christian Reder

BARBARENKUNST-
KATALOG 1995

Peter Weibel
Christa Steinle
Mario Erdheim
Agathe Blaser
Robert Schindel


Folder:

FEDERZEICHNUNGEN 2009
Christian Reder

FEATHER MARKS
Christian Reder

DISEGNI DI PIUME
Christian Reder

TABLEAUX DE PLUMES
Christian Reder


TABLEAUX DE PLUMES 2009
Nicole Kunz


Zeitschrift: TRETERRE 2009
Eva Lauterbach


FOLDER: PS 2007
ZUR AB ART(H)
BÉATRICE STÄHLI

Thomas Zaunschirm


WIENER BLUT 1998
(MAK ZEITUNG)

Christa Steinle

FederZeichnungen
Feather Art

MAK | Wien 1998

PS | Pferdestärke

Barbarenkunst

Béatrice Stähli
movie

beatricestaehli@bluewin.ch

Béatrice Stähli
Via alle Vattagne 44
CH-6652 Tegna

T + F
+41 91 780 70 49
M
+41 79 708 41 20

Tableaux de plumes | Christian Reder

Une plume trouvée est une joie que peu de choses peuvent procurer d’une façon aussi immédiate. La plume, symbole du vol, évoque l'opportunité, la légèreté, l'élévation. Elle fait songer aux reflets changeants de l'espace pendant le vol, à l'horizon sans aucune référence à un point fixe. La plume symbolise la négation de tout ce qui est lourd, qui pèse, la négation de toute entrave aussi et mène à l'évasion sans le moindre effort et la descente contrôlée qui s'ensuit. L'homme a toujours jugé injuste son sort le privant du privilège, réservé à l'oiseau seul, d'avoir des plumes et pouvoir s'envoler. Imiter l'oiseau a depuis toujours été un but poursuivi par l'homme avec la plus grande assiduité. La plume non seulement permet de voler; elle protège contre le froid, la chaleur, se prête au déguisement tout en servant d'ornement. Elle constitue un univers complexe où règnent les signaux d'une communication érotique. La plume peut aussi être vue comme l'artefact d'un autre monde, le monde peuplé par les aigles, les faucons, les colombes et les hirondelles et paradisiers qui exerce une influence énorme sur toute forme d'expression par symboles. Elle est à l'origine de modèles, même de modèles acceptées depuis toujours par des sociétés utopiques mobiles qui aiment croire avoir trouvé une fois pour toutes les règles de leurs fonctionnement.

Cependant, même dans le monde des oiseaux, les procès qui se déroulent à la manière de reflexes mécaniques semblent n’être que l’expression d’actes libres. Le monde de la plume a tout de même conservé un grand nombre de secrets parce que malgré tous les succès réalisés dans la recherche et la tentative de copier, personne ne sait encore comment les volées d’oiseaux arrivent à coordonner leurs manœuvres rapides dans l’air accomplis sans motif apparent, ni le fonctionnement de la navigation des oiseaux migratoires.

La grande collection de plumes à laquelle Béatrice Stähli a recours dans l’exécution de ses travaux récents date d’une époque où aucune mesure n’avait encore été prise dans le but de protéger les espèces menacées d’extinction. L’artiste confère une valeur nouvelle à ces vestiges en leur conférant presque la valeur de reliques en soulignant leur aura mélancolique. La nature exotique du matériel employé, avec son pouvoir de séduction qui porte à l'image stéréotypé de ce qui est jugé beau, fier et naturellement libre, que chacune des parures de plumes originelles évoque, est exposé à travers ses transfigurations à un regard actualisé nuancé. Ce dont nous sommes conscients à tout moment est le fait que le rapprochement romantique, malgré sa déconstruction, confère une signification bien déterminée. En même temps on constate non sans une certaine irritation, que les plumes et tout ce qui leur est associé ont subi un grand nombre de transformations puisqu'une poignée de plumes trouvée en un endroit laisse deviner le plus souvent une tragédie survenue soit dans la nature, soit dans le magasin où elles sont arrangées dans le but d'être vendues. En déclarant les plumes objets artificiels et en les traitant comme s'il s'agissait d'une marchandise quelconque, la distinction entre elles et ce qui relève du naturel se brouille. Parfois les couleurs et le dessin des plumes correspondent encore à leur condition d'origine, parfois par contre, elles ont été modifiées par la suite. Ce que fait penser à quelque chose de rare, devient par la suite plus précieux, plus cher. Des nuances de gris et noir semblent trop banales. Béatrice Stähli se sert de telles nuances dans le but de permettre au matériel de se mettre en relief. Le matériel, le voilà. En créant des surfaces de plumes, des corps de plumes ou encore des objets mobiles, le matériel, même s'il a été coloré, révèle la manière délicate dont il reflète la lumière, et la subtilité avec laquelle ses propriétés évoquent les fonctions qui constituent l'essence même des plumes.

Parmi les oiseaux, une partie des plumes les plus frappantes appartient aux femelles, une partie aux mâles; parmi les hommes, par contre, la parure de plumes la plus impressionnante était réservée aux chefs de tribu et aux rois qui voulaient ainsi surpasser tous les autres. La plume comme telle a cependant gardé son aura féminine.


MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna MAK Vienna books Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder FederbilderFederbilder Federbilder Federbilder Federbilder Federbilder books books books books Barbarenkunst Barbarenkunst Barbarenkunst Barbarenkunst Barbarenkunst books Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke Pferdestärke